10 juillet 2019

L’Alfa Romeo Tipo 159 Alfetta en vedette lors de la parade des pilotes à Silverstone ce weekend

Ce weekend défilera à Silverstone une monoplace Tipo 159 Alfetta, évolution directe du modèle Tipo 158 qui avait permis à Nino Farina de remporter le premier Grand Prix de l'histoire de la F1 en 1950

La 159, pilotée par Kimi Räikkönen, mènera le défilé des pilotes avant la course

L'Alfetta, conçue en 1938 a remporté toutes les manches du championnat 1950, permettant à Nino Farina de devenir le premier champion du monde de F1. Juan Manuel Fangio remportait le titre 1951 au volant d'une Alfetta 159

L'Alfetta 159 présentée à Silverstone appartient à la collection FCA Heritage et provient du Museo Storico Alfa Romeo à Arese (Italie).

 

Ce weekend, en préambule du Grand Prix de Grande-Bretagne de Formule 1 se déroulera le traditionnel défilé des pilotes. En tête, on retrouvera la légendaire Tipo 159 «Alfetta», évolution de la 158 qui avait permis à Nino Farina de remporter le premier grand prix de l'histoire de la F1 sur ce même circuit de Silverstone, le 13 mai 1950. Et c'est Kimi Räikkönen, pilote de l'écurie Alfa Romeo Racing, qui sera à son volant.

Cette monoplace fait partie de la collection FCA Heritage, le département dédié à la protection et à la promotion de l'histoire des marques italiennes de FCA. Elle est normalement exposée au Musée Alfa Romeo d'Arese - La Macchina del Tempo. L'histoire de cette voiture est passionnante. Après la Seconde Guerre mondiale, les courses automobiles avaient du mal à reprendre leur élan mais de nombreuses marques se disputaient déjà les Grands Prix. Alfa Romeo en faisait partie, avec ses Tipo 158 «Alfetta». Ces monoplaces, construites en 1938, avaient été miraculeusement sauvegardées pendant le conflit, cachées dans une ferme sous un tas de bois factice. Leur moteur était un très innovant huit cylindres en ligne en alliage léger et compresseur Roots. La boîte de vitesses, positionnée sur l'essieu arrière, intégrait le différentiel. La puissance initiale de la 158 atteignait 195 ch.

Avec elles, Alfa Romeo allait exercer une véritable suprématie en 1947 et 1948, grâce à un développement constant. En 1949, Alfa Romeo se retirait momentanément des courses pour préparer la saison 1950 et sa participation au tout premier championnat du monde de Formule 1. La puissance de la voiture grimpait à 350 ch à 8500 tr/min pour une vitesse de 290 km/h. La première course allait avoir lieu à Silverstone en Grande-Bretagne : aux côtés de Farina, Fangio et Fagioli (affectueusement surnommés l'équipe des trois «F») figurait une quatrième voiture confiée à Reg Parnell qui allait se classer troisième, derrière Fagioli et le vainqueur Nino Farina. Bilan de la saison : onze victoires pour onze courses et le premier titre de champion du monde Formule 1 pour Nino Farina, devant ses coéquipiers Fangio et Fagioli.

Pour la saison 1951, Alfa Romeo poursuivit le développement de la 158. La voiture bénéficia d'une transformation si radicale qu'elle reçut le nouveau nom de GP Tipo 159. La puissance était portée à 425 ch à 9300 tr/min, avec des pointes à 450 ch. La vitesse maximale dépassait les 300 km/h ! Avant la dernière manche, Farina avait déjà remporté deux courses et Fangio trois. Vainqueur du GP d'Espagne, l'Argentin fut couronné champion du monde. Pour la saison 1952, Alfa Romeo décidait de se retirer, invaincue, de la discipline pour se consacrer au développement de ses modèles de production.

 

dernières vidéos

recherche avancée

Recherche...

De
Pour
Recherche

Images


Download

Galeries


Documents joints


Liens